Recherche et Développement

Les Projets INNOVANTS

En plus du développement des moteurs déjà existants, la société Świątek mène plusieurs nouveaux projets de recherche et développement. Les plus importants sont : un banc de puissance en simulation d’altitude (température et vent), ainsi que le projet « INNO-LOT ». Ce nom est un mot-valise, composé des troncations INNO- (un abrégé de l’innovation) et -LOT (c’est-à-dire, « VOL » en polonais). Le but du projet est la création d’un moteur consommant du kérosène. Cependant, il s’agira ici de cycle Beau de Rochas, et non pas de cycle Diesel, ce qui doit permettre de garder un poids raisonnable du moteur.

Recherche et développement : Inno-Lot, projet d'un moteur innovant
Monocylindre expérimental

INNO-LOT : Jet 115

Le résultat du projet Inno-Lot sera un moteur qui porte déjà le nom de « Jet 115 Gdi ». Un monocylindre expérimental tourne au banc avec une culasse modulaire permettant de tester différentes formes de la chambre de combustion. Mais les éléments du futur moteur prennent petit à petit la forme. Ainsi, on a pu montrer au rassemblement du RSA à Brienne-le-Château une maquette du quadri-cylindre :

Recherche et développement : maquette du moteur Jet-115 consommant du kérosène
Prototype VJ-115 Gdi

Le prototype du moteur Jet 115 Gdi utilise un bloc VW (Volkswagen), des cylindres en aluminium avec des chemises en acier (au lieu de fonte), et des culasses séparées, refroidies par liquide. L’injection sera directe, et la compression plus élevée de 50% par rapport aux modèles existants refroidis par air. Sa cylindrée sera de 2 300 cm3, alésage 94 mm, course 82 mm, et la vitesse de rotation à puissance maximale – 3 000 trs/min. On notera que c’est la même cylindrée (course & alésage) que du Vaxell 100i.

Certainement, du point de vue de la thermodynamique, ce moteur sera moins performant qu’un moteur Diesel. Ainsi, on est en droit de supposer qu’il sera nettement moins lourd.
En version atmosphérique, il devra atteindre 115 ch, et en version turbo, nous en espérons 140. On prévoit aussi une version s’adaptant à la dernière évolution de la législation, et qui pourra développer 109 ch.

Autres innovations

Un bon exemple d’innovation récente, ce sont les moteurs bicylindres 40i et 50i. La demande de nos clients (en l’occurence, c’étaient des clients polonais) a provoqué la création d’un projet qui aboutit à la production de deux modèles supplémentaires.

Un autre projet de recherche et développement est celui d’un banc mobile de puissance en simulation d’altitude. Ce banc simulera une pression d’air diminuée, ainsi qu’une température négative. Il permettra ainsi de vérifier, par exemple, l’adaptation de la correction altimétrique, automatique dans les moteurs à injection. Monté sur une remorque de grande taille, il pourra être relativement facilement déplacé, et – pourquoi pas – loué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *